556 Une connexion "Orion - Sirius - Terre"

2122

Pourquoi les anciens semblent-ils vénérer ces constellations plutôt que d'autres ? pourquoi ne trouve t'on pas de vestiges de cette fabuleuse civilisation qui semble avoir influencé l'Egypte des Pharaons ? On dirait que tout cela apparaît sans qu'il y ait eu signe avant-coureur, à un moment précis de l'Histoire.


Pourquoi la NASA choisit-elle la ceinture d'Orion pour élâment " décoratif " du logo du programme Apollo ? Quelle est la symbolique de ceci :

 

22222


Tout cela n'est-il qu'une succession de coéncidences à En tous cas, la géologie et le sismographe de Bauval ne peuvent mentir, on peut en être certain. La NASA ne peut nier son intérêt pour l'Egypte Ancienne. Elle a, plusieurs fois, pris des clichés du site de Gizeh. On peut supposer que d'autres l'ont également fait.

Découverte de molécules d'Oxygène dans la nébuleuse d'Orion

Le télescope spatial Herschel de l'Agence spatiale européenne (ESA) a récemment détecté des molécules d'oxygène (O2) parmi la nébuleuse d'Orion. La découverte inédite, réalisée par l'équipe de recherche de Paul Goldsmith a fait l'objet d'une publication parue dans l'Astrophysical Journal.

Si la présence d'atomes individuels d'oxygène dans l'espace a été révélée depuis longtemps, la chasse à l'oxygène moléculaire (O2) est en revanche restée jusqu'à présent infructueuse. Mais pour la toute première fois, la molécule, qui représente environ 20% de l'air que nous respirons, vient d'être détectée par le télescope spatial Herschel au sein de la nébuleuse d'Orion, une région composée d'une multitude d'étoiles en formation.

hermes

Selon les scientifiques, l'oxygène se trouve à l'origine piégé dans la glace qui forme des grains de poussières interstellaires et est donc indécelable par les appareils de mesures. Lors de la formation d'une étoile, la lumière et la chaleur émise font fondre la glace libérant ainsi l'oxygène moléculaire potentiellement détectable.

Une molécule d'oxygène parmi l'hydrogène

Pour tenter de confirmer cette hypothèse, une équipe internationale d'astronomes de la Nasa et de l'Esa ont entrepris de rechercher l'oxygène moléculaire au sein des régions de formation stellaire. Ils ont pour cela utiliser l'instrument HIFI (Instrument hétérodyne pour l'infrarouge lointain) à bord du télescope spatial Herschel, un spectromètre à haute résolution spectrale capable d'observer des transitions moléculaires et atomiques qui se produisent dans l'infrarouge lointain. L'instrument, pointé sur Orion, a ainsi détecté l'existence d'une molécule d'oxygène (O2) parmi les millions de molécules d'hydrogène.

Pour l'heure, les opérations de recherche continuent pour tenter de détecter de l'oxygène moléculaire au sein d'autres nébuleuses. "Nous n'avons pas encore trouvé de grandes quantités de cette molécule, et nous devons également comprendre les spécificités de ces régions présentant de l'oxygène. L'univers a encore beaucoup de secrets", conclut Paul Goldsmith, coordinateur de l'équipe de recherche et principal auteur de la publication.

Le mystére de Khéops


KHEOPS représente le DIEU Ré au sommet de sa pyramide
Ses yeux sont situés sur la base du épyramidion renverséé, c'est à dire au 1 000 000âme de la distance entre la Terre et le Dieu Ré !

222


KHEOPS représente le Dieu Ré au sommet de sa pyramide ; l'orientation de celle-ci à une signification religieuse, orientée avec un retard volontaire de moins 3' 06" du zénith, cela a permis de découvrir que KHEOPS représente un certain jour de l'année !


Il en est de même pour KHEPHREN et MYKERINOS (deux autres jours) ; c'est la raison pour laquelle il y a que trois pyramides à Gizeh !


Des opérations permettent d'obtenir le 1000ème du diamètre du Soleil 1395,1371


Rayon 697,56855 les prêtres architectes l'ont calculé, preuve à l'appui !
Hauteur 69,79 m. pyramide de NEFERIRKARé à Abousir (le 10000ème du rayon)


C'est un cube de 9, 865 m, de côté (3, 1412), qui a permis de tailler dans le rocher, la coiffe du SPHINX ; la sphére qui est "inscrite" autour de ce cube, représente le Dieu Ré (le Soleil), le rayon de cette sphère est le 100 000âme de la Longueur du rayon du Soleil, 6,9756 m


Pyramide de KHEOPS
2222


La Longueur de la 2ème assise est de 229,28 m. (soit le r.m. 57,32 X 4)


La 1ère assise représente un socle d'une hauteur de 1, 50 m sur 230,36 m


La hauteur (avec le pyramidion absent) est de 146,62 m.


La hauteur exprimée est de 148,84 m. (soit le 1 000 000ème de la distance, les 5 premiers chiffres).


Les pyramides de KHEPHREN et MYKERINOS expriment elles aussi, les 5 premiers chiffres de deux façons différentes et astucieuses ! Elles ont été construites avec une hauteur décroissante, suivant l'arbre généalogique.


Le volume de sa chambre initiale permet de connaître le 1000e de la distance


L'orientation a été réalisée avec l'ombre d'un poteau face au Dieu Ré (le Soleil) ; ce poteau mesurait exactement 5,23 m ! ( 10 coudées royales ).

6565

Une inspiration religieuse a déterminé l'emplacement de sa chambre initiale !


Avec la même inspiration, un seul autre emplacement pour une mini chambre secrète est réalisable dans sa pyramide ; celle-ci, devrait être "coiffée" du couvercle disparu et du pyramidion absent, c'est un raisonnement logique ! KHEOPS a rejoint ATOUM, c'est la raison qu'il est cité : "KHEOPS est représentant l'horizon"


Comment élever le pyramidion de 40 t. à 144,40 m de hauteur, sans effort ! Les calculs démontrent indiscutablement qu'il existe, son volume (14,61 m3) représente le 100ème de 1461 jours !

La croix Ankh
11


L'origine de la croix Egyptienne se situe aussi dans la combinaison du pyramidion avec le pyrarnidion renversé. Nous retrouvons la 1/2 circonférence du cercle qui représente le Dieu Ré, le Soleil, avec une portion des deux cotés obliques du triangle équilatéral A-X et A-W, puis les 'traverses' positionnées sur le diamètre Y-Z, la hauteur du pyramidion représente le montant. La croix est aussi appelée "croix de vie", l'ankh.


Sur certaines gravures Egyptiennes, nous constatons que le Dieu des Morts ANUBIS, remettait la croix de vie aux Rois, or, cette croix de vie était présentée à la bouche même de ces Derniers !


Ne voyons-nous pas ici, l'origine de la communion ?


De plus, c'est le Dieu Ré qui était "remis" aux Rois, du fait que le Dieu ANUBIS tient la croix de vie par le montant de celle-ci !

Apis
111


Toujours dans la même "combinaison", nous retrouvons l'origine du taureau sacre APIS : entre les cornes, nous avons RE/KHEOPS, comme sur la stèle de Memphis; sur cette dernière, il y a seulement un cercle entre les cornes d'APIS ; le taureau est gravé entièrement de profil.


6 6 6 - Le nombre appelé solaire.


Ce nombre doit représenter une Grande 1/2 circonférence. En effet la "formule sacrée" permet d'obtenir une petite 1/2 circonférence d'un diamètre de 5,23 m. ( 10 fois la coudée royale), avec le temps réel 12 h. 17/100e, nous obtenons le rayon terrestre, (le100 âme)


5,23 X 12, 17 = 63,70 (un écart de 7 km seulement).


666 X 2 = 1332 Grande circonférence


La racine carrée permet d'obtenir le temps de la révolution de la Terre autour du Soleil = 36,496 (le 10e de 365 jours par défaut).

Recherche civilisation antédiluvienne désespérément...
Que ce soit West, Bauval, Hancock ou d'autres, ils sont tous convaincus de l'existence d'une civilisation de loin antérieure à celle des Egyptiens et, qui plus est, dont l'avance technologique et scientifique serait équivalente, voire supérieure à la nêtre ! Le Sphinx serait un vestige de cette fabuleuse civilisation pour laquelle la constellation d'Orion et l'étoile Sirius semblent avoir une énorme importance.



L'Egypte serait-elle la seule contrée où ces indices, attestant d'une maestria technique pour le moins anachronique, seraient tangibles à Non, il existe quantité d'autres éléments qui militent en faveur de la présence sur terre d'une technologie avancée alors que, pour l'Histoire officielle, nous en sommes encore à l'ége de la pierreé L'Amérique du Sud recéle également bon nombre de questions jusqu'ici laissées sans réponses.


Pourtant, les égyptologues, les historiens et les archéologues posent des questions qui me paraissent pertinentes : "Pourquoi ne retrouve-t-on aucune poterie, aucun vestige, aucune trace de cette civilisation où sont les villes, les industries et les objets ? "


C'est un fait, pour l'instant, personne n'a trouvé de ruines d'usines ou de complexe industriel datant de 11 000 ans avant notre ére. Certains diront que nous cherchons au mauvais endroit. Ils nous conseilleront d'aller creuser sous la glace des pôles, à 1500 mètres de profondeur ou de sonder le Sahara. D'autres nous indiqueront l'Océan Atlantique et ses fonds abyssaux. Les moyens technologiques actuels (satellites) nous le permettent. Nous savons que les militaires des grandes puissances ont des cartes très détaillées du fond des océans (relief, etc.) afin que leurs sous-marins respectifs puissent se mouvoir aussi aisément et discrètement que possible.

1

Ce n'est un secret pour personne que les Etats Unis sont capable de débusquer, par satellite, les bunkers, les silos de missiles balistiques et autres laboratoires enterrés parfois à plusieurs centaines de mètres dans le sol.


C'est ainsi que, récemment, le Jet Propulsion Laboratory (NASA) de Pasadena a pu découvrir un site religieux très ancien dans la jungle cambodgienne.


Alors pourquoi n'a t'on jamais trouvé de vestiges significatifs attestant de l'existence d'une civilisation terrestre antédiluvienne à D'oé sort la technologie nécessaire à la construction des pyramides suivant un schéma mathématique, géométrique et astronomique aussi précis à D'oé sort la connaissance astronomique des Dogons, peuplade africaine du Mali, qui identifient l'étoile Sirius A et B bien avant tout le monde, des centaines d'années, voire des milliers. Eux aussi, supposent certains spécialistes et ethnologues, sont probablement des émigrants du Saharaé Pour les Dogons, c'est de Sirius qu'un peuple amphibie est venu visiter les hommes de la Terre, il y a très longtemps, au commencement d'un temps. Ces habitants des étoiles leur auraient apporter la parole et la connaissance. C'est leur religion.

Pyramides et configuration stellaire

Bauval et Hancock pensent que le Sphinx fait partie d'un plan réfléchi dans lequel seraient également impliquées les pyramides de Kheops, Khephren et Mykérinos. Les Egyptiens accordent une très grande importance aux étoiles. Comme nous l'avons vu précédemment, Osiris, le dieu pharaon, est symbolisé par la constellation d'Orion. Isis, son épouse, par Sirius.



Par exemple, la chambre du Roi de la Grande Pyramide et ses deux "conduits d'aération". De cette chambre, située au coeur de la structure, partent deux espéces de tunnel qui, jusqu'ici, étaient peréus comme étant un systâme d'aération. Pourtant , dés 1964, les astronomes Trimble et Badawy vont montrer que ces puits, en 2500 avant notre ére, pointaient très exactement vers des étoiles précises : l'un vers Alpha Draconis, l'autre vers Orion (Osiris).La position des étoiles dans le ciel n'a pas changé par rapport aux temps reculés et ceci est dé à un phénoméne appelé " précession " : la terre fait un tour sur elle-même toutes les 24 heures mais, en plus, son axe tourne en oscillant tous les 26000 ans. Sur terre, cette lente oscillation donne l'impression que les constellations migrent dans le ciel. Bauval explique encore que les égyptologues ignoraient ce phénoméne de précession mais que c'est lui la clé du " mystère " des pyramides...

565


Ce phénomène est incontournable pour étudier ce que certains appellent aujourd'hui l'archéo-astronomie. Bauval remarque alors que si le puit sud de la chambre du Roi vise Orion, le puit nord de la chambre de la Reine, plus bas, vise Sirius, l'étoile représentant Isis, épouse d'Osiris.

Bauval et Hancock pensent que tout ceci fait partie d'un plan commun où le Sphynx devait tenir un rôle. Bauval se demande quel serait la configuration astrale au-dessus des pyramides, il y a douze mille ans. La réponse est assez étonnante. Ce qu'il y a dans le ciel se trouve exactement projeté sur le plateau de Gizeh ! Les trois pyramides sont disposées selon un axe parfait, excepté pour la plus petite, celle de Mykérinos qui est légérement décalée sur la gauche. Les distances entre elles sont aussi très importantes. Si l'on survole ces pyramides, voici ce que l'on voit : elles sont positionnées exactement comme le sont les étoiles de la ceinture d'Orion !

222222222


Encore plus fort ! Ce n'est pas seulement la projection parfaite d'un groupe d'étoile au sol mais bien une importante partie du ciel qui se retrouve ainsi représenté. En effet, on s'aperçoit que le Nil, situé sur la gauche des Pyramides, se reflète aussi sur la voéte céleste car sa position correspond à celle de la Voie Lactée par rapport à la ceinture d'Orion. Que tout ceci arrive au moment où la constellation d'Orion franchit l'axe Nord - Sud n'étonnera plus personne. Une date magique rassemble toutes ces coéncidences : 10500 av. J.C.


Le Mystère Astronomique De La Tombe De Senmout

Dans la tombe de Senmout, architecte de la reine Hatshepsout, un panneau du plafond représente la sphère céleste, les signes du zodiaque, et les autres constellations, avec une orientation inversée de la partie Sud du firmament (1).

« Un trait caractéristique du plafond de Senmout est l’orientation astronomiquement fausse du panneau Sud. » Le centre de ce panneau est occupé par le groupe Orion-Sirius, dans lequel Orion apparaît à l’Ouest de Sirius, au lieu de se trouver à l’Est.

L’animation ci-dessous montre Orion-Sirius vu de Gizeh dans sa situation classique avec Sirius à l’Est d’Orion et se déplaçant vers la droite en direction du soleil couchant.

« L’orientation du panneau Sud est telle qu’une personne allongée dans la tombe, face à la voûte , doit lever la tête et regarder vers le Nord, non vers le Sud. Étant donné l’orientation inversée du panneau Sud, Orion, la constellation la plus remarquable de la partie Sud, paraît se déplacer vers l’Est, c’est à dire dans le mauvais sens » (2).

L’interprétation d’Immanuel Velikovsky dans son livre Mondes En Collision (3), est que le panneau Sud représente le ciel tel qu’il était avant que le Nord et le Sud, l’Est et l’Ouest, n’intervertissent leur position dans la sphère céleste après un événement cataclysmique.

Sa conclusion d’un gigantesque bouleversement céleste responsable de cette anomalie astronomique est malheureusement fausse. Nous savons grâce aux Bâtisseurs que la grande catastrophe qui s’est produit sur terre il y a environ 12000 ans a été causé par un changement d’inclinaison du plan de l’écliptique de seulement 6°, néanmoins suffisant pour provoquer une réaction en chaîne cataclysmique sur notre planète ( voir L’Atlantide et l’Ancien Equateur). Avec les informations transmis par les Bâtisseurs que nous avons réussi à décoder, nous pouvons fournir une explication beaucoup plus simple et rationnelle à cette anomalie astronomique de la tombe de Senmout.

D’aprés ces informations, le plateau de Gizeh commémore les vestiges du peuple de l’Atlantide qui vivait sur une île gigantesque situé dans l’hémisphère Sud , aujourd’hui appelé l’Antarctique et qui se trouvait avant la catastrophe un peu plus au Nord, proche de la pointe Sud de L’Afrique.

La photo ci-dessous montre Orion-Sirius vue de l’hémisphère Sud.

Comme vous pouvez le constater la disposition n’a pas changé et correspond à celle vue de Gizeh.

Sauf qu’il y a un élément très important qui n’a pas encore était pris en compte et qui va tout changer.

Dans l’antiquité le Nord et le Sud n’était pas défini par un Nord ou un Sud magnétique, mais par la position du soleil…

L’Est était le soleil levant, l’Ouest le soleil couchant, le Sud était la direction principale donné par le soleil à son zénith ou au midi, chez les égyptiens c’était d’avoir le siège du dieu-soleil Ra en face et se disait donc resut, devant soit. Le Nord étant désigné par la direction opposé au soleil, au Septentrion et chez les égyptiens par le terme, mehet, derrière soi.

Aussi, dans hémisphère Sud, le soleil au zénith ne se trouve pas à notre Sud, mais à notre Nord actuel…

Voici maintenant le ciel avec Orion-Sirius vue de l’hemisphere Sud, mais cette fois-ci en regardant au « Sud » pour un homme de cette époque.

Comme vous pouvez le voir Sirius est maintenant à la droite d’Orion qui se déplace dans le sens inverse, vers la gauche ,en direction du soleil couchant et correspond exactement à l’anomalie constaté dans la tombe de Senmout.

Ce tableau astronomique revêtait un caractère très important et vénèré par les “Égyptiens” qui va au bien delà d’un simple calendrier agricole, car si vous observez attentivement (photo en début d’article), vous remarquez que sur les 12 sphères, 8 ont une étrange inclinaison , dont la valeur est étrangement d’environ 6°…
Malheureusement avec les siècles tout cela est tombée en désuétude et déformé par l’histoire officiel qui ne souhaite pas que vous sachiez que cet homme, allongé dans cette tombe, regardait tout simplement le ciel des ses ancêtres.

 


222
-"Orion - Sirius - Terre"
22
- Les pyramides pour Orion
2222
- Orion espace mythique
222222222222
- Orion et le grand G céleste
22222
- La conspiration d'Orion
5
- Des pyramides en Europe?
24 -La plus belle constellation
6
- Orion monde poétique
24
- Les pyramides du monde
6
- L'ordinateur de pierre